Les anniversaires à Boussy Saint Antoine

 

anniversaire-bougies-gâteau-tarte-à-la-crème-300x188

Mardi 26 février, comme chaque dernier mardi de chaque mois, je me suis rendu à Boussy Saint Antoine, à la résidence les Marronniers, pour les célébrations d’anniversaires du mois.

Il règne au sein de cette bien jolie résidence, une ambiance un peu particulière, et pour ne rien vous cacher je dirais même que c’est un peu déroutant quand on y vient pour des moments de joie et de fête.

Lors de mon dernier passage, fin janvier, certaines soignantes mettaient beaucoup de « bonne volonté »  à créer une mauvaise ambiance. Cette fois-ci c’était un peu mieux, deux d’entre elles m’ont dit bonjour et m’ont sourit, et une femme de service très sympa est venue se joindre aux Clodettes du jour.

Les anniversaires à Boussy St Antoine

Bref, ce mardi 26 février, j’y étais pour faire chanter et amuser des personnes bien sympathiques alors j’ai fait mon travail avec coeur mais comme souvent là bas au milieu d’ondes assez négatives. C’est dommage.

J’ai l’air de faire mon râleur de service et je sais parfaitement que le travail en EHPAD est difficile et physique  mais je suis assez étonné car dans tous les établissements que je fréquente, le boulot des soignantes n’est pas moins difficile et elles participent quand même aux animations, sont souvent très sympas et ne laissent pas l’animatrice aller chercher les résidents à leur place.

Je suis arrivé au moins  trente minutes en avance (comme d’habitude) pour avoir le temps de discuter avec les résidents mais comme ils n’étaient pas là, j’ai eu du temps pour profiter du soleil au jardin avec un café.

Parlons maintenant de l’animation du jour:

43482102anniversaire-gateau-joliecarte2-jpg-300x300

J’étais ravi de revoir les têtes blanches des « marronniers » . J’ai quelques copines et copains de longue date maintenant dans cette résidence, comme Ariane, Josette, Paulette, Nina et Roger.

Quelques familles étaient présentes et j’aime bien ça. Souvent les enfants sont surpris de voir leurs parents   chanter et s’amuser. Rares sont ceux qui ne participent pas.

Ce mardi, les familles présentes ont largement participé à la réussite de l’évènement.

Ce sont eux aussi qui ont fait le programme. On parle des années 60, et plus précisément de l’année 1964, et hop j’enchaine avec Chez Laurette, Et j’entends siffler le trainir?t=laurentfoulon-21&l=am2&o=8&a=B00AXR3SF4.

On avance d’un an et ça nous amène à Capri c’est finiir?t=laurentfoulon-21&l=am2&o=8&a=B0025ILSME , Alineir?t=laurentfoulon-21&l=am2&o=8&a=B01N7OZE4K ou Les marionnettesir?t=laurentfoulon-21&l=am2&o=8&a=B01KN5S6PC.

On parle de Joe Dassin, aussitôt je joue L’été indienir?t=laurentfoulon-21&l=am2&o=8&a=B003SUM37C, Les Champs-Elyséesir?t=laurentfoulon-21&l=am2&o=8&a=B003SUHXBS et La fleur aux dentsir?t=laurentfoulon-21&l=am2&o=8&a=B0026TY3LK.

Une ou deux d’Edith Piaf, incontournables et indémodables comme Mon Manege A Moiir?t=laurentfoulon-21&l=am2&o=8&a=B002RVM8H8, que toute l’assistance a pu reprendre en choeur.

Une pause goûter pour nous permettre de célébrer les anniversaires mensuels. A l’honneur ce mois-ci : Claudine, Roger, Serge et Maria.

fullsizeoutput_28c4-150x300
Bon anniversaire Roger

Il y avait aussi  une résidente sourde, très douce et très souriante dont j’ai oublié le nom qui fêtait son anniversaire. Quand je passais près d’elle en chantant elle posait sa main sur la caisse de ma guitare pour sentir les vibrations et pouvait ainsi entendre ce que je jouais. je me suis arrêté trois ou quatre fois à ses côtés pour qu’elle participe avec nous. Son prénom est Simone je crois…

20190226_161215-e1551260329362-169x300

 

Après la pause, j’ai attaqué avec des titres comme Mamy blue, Bambino, la maladie d’amour

Ensuite quelques « filles de résidentes » et la femme de service dont je parle plus haut se sont amusées à faire les Clodettes, aidées par la Clodette en chef, en la personne de Muriel (animatrice), sur un titre de Claude François: Cette année-làir?t=laurentfoulon-21&l=am2&o=8&a=B0024M92SS. On s’est bien marré. A refaire…

Tout le monde a chanté haut et fort des titres dynamiques  comme Siffler sur la collineir?t=laurentfoulon-21&l=am2&o=8&a=B003SV5S8C , et j’ai senti que je devais arrêter quand les soignantes sont arrivées en masse (cette fois-ci) pour récupérer les résidents, alors que la chanson que je jouais n’était pas terminée.

Ayant l’oeil aguerri et ne voulant léser personne, j’ai volontairement écourté La ballade des gens heureuxir?t=laurentfoulon-21&l=am2&o=8&a=B07DS1129Bde trois couplets pour ne pas voir le spectacle désolant des résidents, poussés dans leurs fauteuils, me tournant le dos, rejoignant leurs pénates bon gré mal gré.

Vivement le mois prochain aux marronniers. Je continue de croire que la récurrence de mes prestations va créer un joli lien, y compris avec l’équipe soignante je l’espère.

Bon anniversaire encore à Claudine, Roger, Serge, Maria et Simone.

 

 

 

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *