Les anniversaires à Boussy Saint Antoine

 

fullsizeoutput_295f-300x219

Mardi 26 mars, je me rendais, comme chaque dernier mardi de chaque mois, à la résidence Les Marronniers (groupe Orpea) à Boussy Saint Antoine.

Quand je suis arrivé dans l’établissement, peu avant 15h, les deux stagiaires, Marine et Plamedi s’affairaient à finir de décorer le réfectoire. Elles accrochaient des ballons dans la salle et peaufinaient la mise en place des tables. Deux jeunes filles sympathiques, sous la coupe de Muriel, l’animatrice de la maison.

20190326_150330-e1553952017527-169x300

Les soignantes et femmes de services étaient tout sourire et m’ont toutes saluer gentiment.

Quelques résidents étaient déjà présents dans le petit salon, en amont du réfectoire, et les autres sont arrivés progressivement entre 15h et 15h30, heure où je devais commencer mon animation.

A 15h30 pile, tout le monde était installé et la salle affichait complet. Je ne me souviens pas avoir eu une assistance aussi nombreuse aux « marronniers » et j’étais ravi de constater cette ferveur pour célébrer les anniversaires mensuels. Donc bravo à toutes celles qui ont su installer les résidents en temps et en heure et qui ont fait en sorte de n’oublier personne. Toutes les unités étaient représentées, y compris l’UVP (unité de vie protégée).

J’étais aussi très content de revoir ma copine Renée qui le mois dernier n’allait pas bien du tout. Renée m’a dit : « je suis tellement contente de te voir. Tu sais j’ai toujours ta photo dans ma chambre ».

Ariane, fidèle admiratrice, vient toujours se placer au premier rang, même si je circule beaucoup en chantant, elle sait que la place la plus proche de mon flight case de guitare est celle où l’on peut le plus discuter avec moi. Ariane chante très bien et elle connaît plein de chansons par coeur. Elle ose d’ailleurs me demander certains titres et je fais toujours le maximum pour la contenter.

20190326_152915-300x169

Le côté très positif de la récurrence des mes visites est de renforcer le lien entre les résidents et moi. les années précédentes je n’allais aux marronniers de trois ou quatre fois dans l’année. En 2019, ils vont me voir chaque dernier mardi du mois pour faire la fête, et donc chacun célèbrera son anniversaire avec moi. Je sais que ça compte beaucoup pour eux.

Comme le lien affectif se resserre, ils osent plus me parler, me demander des chansons, et l’animation devient vraiment interactive, comme j’aime.

Une dame m’a demandé de chanter du Brassens. Je lui ai donc joué Les copains d’abordir?t=laurentfoulon-21&l=am2&o=8&a=B004YAIEKK et un extrait de L’orageir?t=laurentfoulon-21&l=am2&o=8&a=B005TRIB82 qui est une de mes chansons de Brassens préférées mais qu’hélas je suis loin de connaître par coeur.

q?_encoding=UTF8&MarketPlace=FR&ASIN=2749108349&ServiceVersion=20070822&ID=AsinImage&WS=1&Format=_SL250_&tag=laurentfoulon-21ir?t=laurentfoulon-21&l=am2&o=8&a=2749108349

A 16h10, le gâteau d’anniversaire à partager est arrivé, et, après avoir souhaité un bon anniversaire en musique aux deux personnes concernées, j’ai fait une pause pour leur laisser le temps de déguster tranquillement.

 

Yvonne et Gilberte fêtaient leurs anniversaires. La première accompagnée de sa fille, la seconde de son fils. Une troisième anniversairée du jour était restée dans sa chambre.

20190326_161251-300x169
Bon anniversaire Yvonne

Les résidents étant très nombreux, le goûter s’est un peu éternisé, j’ai donc prolongé la pause de quelques minutes et j’ai repris dans un brouhaha de vaisselle et autres bruits de chariots dûs au personnel débarrassant les tables. C’est un peu compliqué quand on n’est pas sonorisé mais ce n’est pas bien grave, le tout étant pour moi de continuer de capter l’attention des résidents.

Des chansons comme La fleur aux dentsir?t=laurentfoulon-21&l=am2&o=8&a=B0026TY3LK, Les Champs-Elyséesir?t=laurentfoulon-21&l=am2&o=8&a=B003SUHXBS ou encore Bambino et Mamy Blueir?t=laurentfoulon-21&l=am2&o=8&a=B0025HZZ42 ont pu être reprises par toute l’assistance. Certains n’hésitaient pas à chanter haut et fort en tapant dans les mains et c’était bien agréable.

q?_encoding=UTF8&MarketPlace=FR&ASIN=B000A1CS2M&ServiceVersion=20070822&ID=AsinImage&WS=1&Format=_SL250_&tag=laurentfoulon-21ir?t=laurentfoulon-21&l=am2&o=8&a=B000A1CS2M

L’heure des Clodettes a sonné. Les trois volontaires pour une petite chorégraphie furent Muriel (animatrice) et ses deux stagiaires citées plus haut. Philippe, qui passait par là et se moquait gentiment des stagiaires s’est improvisé en Claude François … nous avons bien ri, les résidents les premiers. Merci à tous.

Pour finir notre fête du jour, nous avons chanté un peu tout ce qui passait par nos têtes, notamment quelques chansons des années 60 comme Alineir?t=laurentfoulon-21&l=am2&o=8&a=B01N7OZE4K ou Scoubidouir?t=laurentfoulon-21&l=am2&o=8&a=B00LHE4H16.

20190326_153503-300x169

Une belle rencontre avec Barbara, ancienne musicienne multi instrumentiste m’a-t-on dit , qui ne m’a pas quitté de son sourire et qui porte un prénom très approprié pour une musicienne.

Comme je débordais sur l’horaire prévu, les femmes de service ne pouvant plus attendre, ont commencé à balayer la salle pendant les trois dernières chansons. Y avait un côté « fin de bal » assez surréaliste. Ne manquait plus que les chaises retournées sur les tables.

Je me suis dit que j’allais arrêter avant qu’ils me laissent les clés et me demandent d’éteindre la lumière en partant.

Les résidents ont regagné leur pénates, tout heureux, m’ont-ils dit, de ce moment de fête passé avec moi. Moi aussi j’étais content, et je remercie Muriel de m’avoir renouvelé sa confiance et de m’avoir confié tous les anniversaires de l’année. La récurrence donne déjà de beaux résultats et je suis certain que ça va être de mieux en mieux.

Prochain rendez-vous fin avril pour d’autres anniversaires, et si les places manquent on se débrouillera, on poussera les murs.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *