Atelier chansons « mémoire et bien-être » à Fontenay sous bois

06AC9335-F9A1-4C5E-BDDB-A56F1F9CC7FB_1_201_a-300x176

Ce 13 avril 2021, l’Accueil St François (A.S.F.) m’ouvrait ses portes et ses bras pour un deuxième atelier chansons au sein du foyer de l’établissement.

Le foyer est une unité de vie protégée accueillant les résidents souffrant de troubles de la mémoire et/ou du comportement.

Nous avons décidé, d’un commun accord entre Armelle (l’animatrice de la maison), Guylaine (la directrice) et moi, de mettre en place pour l’année 2021 une série d’ateliers à raison d’une fois par mois, pour le bien être des résidents du foyer.

Ces ateliers chansons à but thérapeutique sont des moments privilégiés entre les résidents et moi. J’aime que ça se passe dans le calme absolu côté soignantes et agents de service pour ne pas perturber leur concentration, et par la même mon travail. Ce n’est pas toujours évident à leur faire comprendre hélas, mais en général ça se passe bien.

C’était donc le second ce mardi 13/04.

Le premier de la série, le 12 mars dernier, avait été un franc succès au delà de mes attentes. Petit rappel ci-dessous:

Atelier chansons « mémoire et bien être » à L’A.S.F. à Fontenay

Cette fois-ci on a pris les mêmes et on a recommencé.

Une fois arrivé à l’ASF, j’ai été accueilli comme quelqu’un de la famille (comme d’habitude), café inclus (merci Corinne).

J’ai croisé Dalila (gouvernante), Armelle et Guylaine et j’ai papoté un peu . Guylaine était accompagnée de Thérèse (résidente qui aime danser et chanter avec moi chaque dernier jeudi de chaque mois). Cette dernière a participé à la discussion  et elle nous a sorti une phrase très belle dont je ne me souviens pas des détails mais de la substance. Ça disait : «  la vie d’avant , elle était bien, maintenant je suis là, entourée de personnes gentilles et c’est formidable, alors imagine la vie d’après… »

Ensuite , un monsieur est arrivé à l’accueil pour rendre une visite. On lui a dit : « ah! au foyer aujourd’hui il y a Laurent, le musicien de la maison ». Le monsieur a dit : «  ah bon? c’est qui Laurent? » .. Comme je passais par là, je me suis présenté et le monsieur aussi.

Il est le mari de ma copine Sylvaine du foyer ! Ma pianiste adorée.. Pour ceux qui n’auraient pas suivi mes aventures à l’ASF, je vous présente Sylvaine:

2E95B8D6-8F50-41E9-B25A-CCAF3242083E-300x146

AF65D77E-3D22-4AFC-9146-03EA43B42CE4-146x300

Quand je me rends au foyer dans un cadre plus festif que celui des ateliers, j’ai toujours le plaisir de faire un boeuf avec Sylvaine qui s’éclate sur son piano.

Cette petite femme rayonnante est un délice.

Ce mardi, elle avait donc la visite de son époux. Il m’a demandé gentiment s’il pouvait s’incruster discrètement en observateur. J’ai dit : « absolument, c’est même recommandé » 

Il y a tellement  de gens (et j’en vois beaucoup trop dans certains établissements) qui ne me diraient pas un mot, qui arracheraient leur proche à ce moment de plaisir sous prétexte que c’est le jour de visite qu’ils ont prévu…

Lorsque je suis entré au foyer avec ma guitare, le mari de Sylvaine a voulu s’installer à l’écart par discrétion. Je l’ai prié de bien vouloir rester auprès de sa femme. Sa présence n’a nullement empêché l’amie Sylvaine d’être connectée avec moi pendant une heure, de chanter toutes les chansons de sa voix cristalline et de battre la mesure de ses longs doigts de pianiste. Son mari était franchement heureux de ce moment passé avec nous. Il a pris plein de photos et vidéos de sa femme , c’était hyper touchant de les voir ensemble.

A6A7B8B3-0925-47C4-BF50-EA24204C8901_1_201_a-300x182
le mari de Sylvaine, masqué…

Les autres résidents présents autour de moi pour chanter étaient : Nicole, Alicia, Pierre, Michel , Paul, Gabriel et Francesca. Les autres résidents, un peu plus loin, profitaient de la douceur de la musique et de la bonne ambiance. Pour eux cet atelier est plutôt un moment de bien être.

Les résidents se sont installés face à moi, enfin pas tous, j’en connais qui préfèrent être sur le côté (comme Michel) ou déambuler (comme Francesca) mais ce sont leurs façons d’apprécier les chansons, l’essentiel est qu’ils soient bien.

Alicia et Nicole avaient été faire un tour dans le joli jardin du foyer. Elles ont eu vite fait de quitter leurs manteaux (et moi ma veste) tant il fait bon dans la pièce commune de cette unité.

3DAA8942-4559-4316-B0A7-60C723127805-300x146
petit pont dans le jardin du foyer.

Paul a souvent son chapeau qui lui va si bien. Il était face à moi, attentif à tout ce que je disais et chantais. Il a été au top comme d’habitude. Je me régale avec lui, il est bon public, il chante tout ce que je propose, même en anglais, même en Capverdien.. j’adore son contact, il fait du bien à tout le monde Paul.

fullsizeoutput_3bc7-300x226
Paul et Armelle l’an passé

Gabriel a hésité à s’assoir avec nous mais il a finalement accepté d’être là, et il a même participé souvent et beaucoup souri. J’aime beaucoup cet homme élégant et brillant.

A3F2456A-E62D-4282-B1AA-0C7A0149EC03_1_201_a-300x234
Paul et Gabriel

Michel, même un  peu en retrait, chante tout avec les autres.

Pierre est très attentif mais il est timide en matière de chant. ce n’est pas grave car il n’est en aucun cas obligé de le faire. L’essentiel est qu’il prenne du plaisir à être avec nous.

0779AA11-7B7A-4E98-8BB3-49B6113FCE4B_1_201_a-300x211
Pierre, Paul et Gabriel

Alicia , citée plus haut, est de mieux en mieux. Elle participe aux discussions et aux quizz que je propose, chante, tape dans les mains , et sa copine Nicole suit le mouvement. Ces deux là semblent inséparables et sont très complices. C’est sympa de voir deux bonnes copines au foyer.

Les chansons partent toujours d’une discussion. On papote, j’ai la guitare sur les genoux , je pars sur une chanson, ils suivent, je continue etc….

DCEC7D77-41E8-40D8-AFD5-09DBD9C4CDAB_1_201_a-300x241

 

 

Entre deux chansons, on rigole, on s’écoute les uns les autres, on échange, entre amis.

Armellle (animatrice) est venue un peu avec nous vers la fin car elle devait aussi s’occuper des autres résidents de l’ehpad et ce n’est pas simple pour elle, mais elle me fait confiance (depuis le temps qu’on se connait), et tout a été parfait.

Je suis heureux qu’une fois de plus les résidents de cette unité protégée soient restés connectés avec moi pendant une heure. Ce n’est pas si facile à réaliser croyez moi.

09EC60ED-8736-4858-87CE-97939EE4C63A_1_201_a-300x225

J’ai très heureux pour le mari de Sylvaine qui a certainement retrouvé une part de la femme qu’il a connue avant.. Nous n’en avons pas parlé ensemble mais il a tenu à me remercier pour ce moment et il m’a dit ceci : « c’est incroyable , je n’ai jamais connu ce genre d’ambiance au foyer . D’habitude quand je viens , ça bouge de partout, y en a qui vont et viennent , d’autres qui piquent du nez dans leur coin etc... mais ils étaient silencieux, captivés quand vous parliez, et dynamiques et souriants quand vous chantiez… »

Je ne lui ai pas parlé de sa femme. Le sourire qu’ils affichaient tous les deux m’a suffi. Et je peux vous assurer qu’on pouvait deviner sous le masque de cet homme là, de la joie jusqu’aux oreilles .

Merci aux soignantes et agents de service d’avoir bien voulu décaler le goûter de dix minutes pour me permettre de faire mon travail jusqu’au bout.

Je ne viens qu’une fois par mois pour un atelier chansons « mémoire » dans cette unité. Je répète que c’est un moment privilégié pour les résidents, une heure de plaisir où ils arrivent à rester calmes, à ne pas s’échapper mentalement… mes exigences en matière d’ambiance cool et silencieuse sont pour leur bien être uniquement .

Ma venue au foyer est affichée longtemps à l’avance par Armelle. Le personnel est donc au courant et doit respecter ce moment entre nous. Si des portes claquent, des gens parlent dans mon dos ou qu’un goûter est servi pendant qu’ils chantent, je les perds, ils se déconnectent et j’ai l’impression  que ma présence ne sert plus à rien.

Après avoir félicité et remercié tout les résidents, j’ai discuté un peu avec Armelle et je suis parti sur la pointe des pieds car une réunion avait lieu dans le bureau de la directrice, juste à côté du salon où j’entrepose mes affaires et me change.

Je sais que je reviens bientôt à l’accueil St François, le jeudi 29 avril. Ça me rend heureux… ce jour là  je chanterai pour l’ehpad, pour l’accueil de jour et pour le foyer…ça va être la fête! youppi

 

 

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *