animation post-vacances à Versailles

196672AE-ABAF-4165-9D95-6CE97A121329_1_201_a-300x225
cathédrale St Louis

Ce lundi 24 aout était pour moi l’occasion de faire ma « rentrée » et c’est à Versailles que ça se passait, plus précisément au coeur la maison St Louis (asso monsieur Vincent).

Comme tous les établissements de cette belle association, la maison  St Louis est un endroit paisible, religieusement (mais pas que!) tenu, où la bien traitance est de mise!

http://www.monsieurvincent.asso.fr

Comme j’étais franchement en avance (merci les aoûtiens de ne pas être tous rentrés), j’ai pris le temps de prolonger mon parcours de quelques centaines de mètres et de m’arrêter pour faire un peu connaissance avec la cathédrale St Louis.

Située rue du Maréchal Joffre et plus exactement place St Louis, cette colossale bâtisse, un peu austère extérieurement à mon goût est tout de même très impressionnante.  Bénie en tant qu’église le 25 aout 1754 (jour de la St Louis) elle fut baptisée cathédrale en 1802.

Je ne suis pas fan des édifices du XVIII è siècle (ma préférence allant  vers ceux du XIII et XV ème siècle), mais j’avoue avoir été impressionné par le côté mastoc de cette église. Je ne suis pas rentré, pas le temps, la prochaine fois peut être …

D8A25633-92C5-4F41-B9BA-E54DBED6AB87_1_201_a-300x200

Les résidents de « l’autre St Louis » (la maison de retraite) m’attendaient à deux encablures de ce lieu chargé d’histoire.

Quand j’ai pénétré dans l’ehpad , j’ai tout de suite ressenti une ambiance particulière. En effet les familles attendaient leurs parents dans l’entrée pour des visites exclusivement tolérées dans le jardin et bien entendu, « masquées ».

C’est bien de prendre toutes les mesures nécessaires pour la protection de tous!

Aucune famille présente ne râlait, ne rechignait, ne se plaignait. Aucun résident non plus.

C’est Marie Pierre, la talentueuse et bien aimante animatrice de la maison, qui m’a accueilli, toujours aussi gentiment. Je suis allé (masqué) installé mon matériel dans la salle d’animation que je commence à bien connaître, et suis retourné vers le jardin  pour prendre mon café gentiment offert par Marie Pierre.

Virginie, la fille d’un résident que j’aime particulièrement (Michel) était venue spécialement pour chanter avec son papa, car la dernière fois (début juillet) elle était restée avec lui et elle avait pu voir Michel heureux, enthousiaste, dynamique…Elle avait donc réservé la date du 24 aout pour remettre ça.

Elle était fort déçue de ne pas pouvoir l’accompagner (les visites intérieures étant exclues), mais elle était franchement heureuse que son père descende quand même pour venir chanter avec moi (et plutôt très bien d’ailleurs). Virginie a même attendu la fin de l’animation dans le jardin afin de profiter un peu de son papa et surtout avoir ses impressions sur le moment passé avec moi. Il semblait ravi, elle aussi… merci Virginie d’être ce que vous êtes. Votre père a beaucoup de chance!

Les résidents de St Louis et moi  commençons à bien nous connaitre, alors le courant passe et j’avoue que j’ai bien du plaisir à les retrouver. C’est un public très à l’écoute. Timides au départ, ils arrivent toujours à se lâcher progressivement et nous finissons même par bien nous marrer ensemble. Ils ne sont pas dénués d’humour. C’est un public à 70% religieux, Soeurs et Pères, cultivé voire même érudit. J’aime bien le contact respectueux qui s’est installé entre nous et je les trouve très attachants.

35EDAC64-2DF1-4CEC-9BB4-3774BD0EC15F_1_201_a-168x300

Comme ma copine Jeanine par exemple. Soeur Jeanine je devrais dire. Cette femme est incroyable. Elle connaît absolument tout le répertoire que je propose, et le chante avec bonheur. Installée au premier rang pour ne rien rater, je me gave de son sourire pendant toute l’animation. Cette femme respire la bonté et l’intelligence. Elle se rappelle de la  moindre de mes paroles dites lors de mes interventions précédentes. Étonnante Jeanine…elle est de loin de ma groupie numéro 1 et elle me sert parfois de prompteur quand j’ai un léger trou de mémoire.

25020582-2A85-451F-B34F-B341299CC1CD_1_201_a-248x300

Michel et elle rivalisent de talent au niveau du chant. Il faut que la prochaine fois je les installe ensemble.

Le répertoire ? Comme ailleurs ! Joe Dassin en tête ! Jeanine m’a réclamé Les Champs-Elysées ir?t=monsitein0537-21&l=am2&o=8&a=B0026U3N1Aet une autre L’été indienir?t=monsitein0537-21&l=am2&o=8&a=B0026U39S2. Michel s’est éclaté sur Siffler sur la collineir?t=monsitein0537-21&l=am2&o=8&a=B0026TY2LG.

77643F68-A50C-4328-8851-397FFF756D93_1_201_a-239x300

Michel Delpech, très bien représenté avec Pour un flirt que tout le monde a chanté joyeusement mais aussi Chez Laurette et puis Les torrents d’amourir?t=monsitein0537-21&l=am2&o=8&a=B0044VP5OM que j’aime jouer à St Louis…peut être parce que les paroles leur parlent un peu plus qu’à d’autres.

Les paroles de cette chanson sont de Michel Delpech et j’en suis l’heureux compositeur. Nous l’avions offerte à Line Renaud. Il fut le single de son album Rue Washington en 2009.

q?_encoding=UTF8&MarketPlace=FR&ASIN=B0044VP5OM&ServiceVersion=20070822&ID=AsinImage&WS=1&Format=_SL250_&tag=monsitein0537-21ir?t=monsitein0537-21&l=am2&o=8&a=B0044VP5OM

Je crois que le premier ehpad ou j’ai joué cette chanson était St Louis. Sur le chemin de retour, j’avais fait un crochet par Sèvres où mon ami Delpech était alité en clinique. Je lui avais fait part de ma prestation devant des religieux et notamment avec les torrents d’amour... ça l’avait rendu heureux.

Et puis à St Louis je me régale de vieilles chansons immortelles et indémodables comme « aux marches du palais » ou encore «  À la claire fontaine » , toutes deux du 18 ème siècle, que les Soeurs connaissent par coeur et que j’aime énormément jouer.

14A9CD5A-2D57-4321-BA31-E2A1A3A99ED0_1_201_a-214x300

Nous avons également beaucoup voyagé dans les années 60. Tout le monde a pu reprendre les refrains de Richard Anthony, Hervé Vilard, Christophe, Dalida, Hugues Aufray, entre autres.

Alineir?t=monsitein0537-21&l=am2&o=8&a=B01N7OZE4K, Capri c’est finiir?t=monsitein0537-21&l=am2&o=8&a=B0025ILSME ou encore Célineir?t=monsitein0537-21&l=am2&o=8&a=B0049ZCW1C ont résonné dans l’établissement, et je dirais même tout l’établissement, car Marie Pierre (citée plus haut) a cette belle idée quand je viens chanter, de poser son micro HF sur le piano non loin de moi.. Ce micro est relié aux étages et chacun peut ainsi profiter de l’ambiance et des chansons depuis sa chambre.

40801DE5-F5D6-4669-8DD0-F0F6DAB5ADF6_1_201_a-169x300

A la fin de l’animation tout le monde était ravi et détendu et moi le premier. J’aime ce moment où tous les résidents repartent heureux, direction le goûter préparé par l’excellent chef Jean François que je connais bien puisqu’il officiait auparavant à St François (Fontenay sous bois). Cet homme là, proche de la retraite, passionné par son travail, ne manque jamais de venir me saluer quand il sait que je suis dans l’établissement.

De nouveaux visages aussi, bien sympathiques, comme celui d’un résident dont j’ai oublié le prénom, 97 ans, droit comme un i, très souriant, qui chante avec ce bel accent du Lot qui est le sien puisqu’il nous vient  de Cahors. Un nouveau copain pour moi.

Avant de partir je suis allé les saluer au réfectoire et suis allé papoter deux minutes avec Michel qui avait retrouvé sa fille Virginie dans le jardin.

Merci à tous pour votre accueil et vos sourires.

A très vite peut être ? Sinon rendez-vous est d’ores et déjà pris le 17 novembre.

 

 

 

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *