Grosse ambiance chez Perce-Neige à Baracé (49)

IMG_1174-300x225

Une animation aux couleurs de la France en ce jour de match de coupe du monde (France-Belgique) ce mardi 10 juillet à la maison Perce-Neige de Baracé (49).

Comme j’avais dormi  à Saumur la veille, je suis allé récupérer mon matériel à 10h du matin chez Perce-Neige Bagneux-Saumur où nous avions fait une bien jolie fête ce lundi 9 juillet.

Journée mémorable chez Perce Neige à Saumur

Lorsque je suis arrivé à Bagneux, mes copains étaient en activité pétanque, et quand ils m’ont aperçu, Thierry et Aurélien ont immédiatement lâché leurs boules pour venir en courant se blottir contre moi… Béatrice a suivi de très près en criant « oh que je suis contente , je suis la plus contente ! »

Je n’ai pas pu résister. J’ai joué avec eux pendant une dizaine de minutes. Il fallait que je récupère ma sono, que je la charge et que je trace la route car j’étais attendu à Baracé pour déjeuner.

A l’instant même où j’entrais dans le village de Baracé, la musique jouée depuis ma play-list d’I phone fut celle du « Clan des Siciliens » … Joli clin d’oeil qui me fit hérisser les poils.

A mon arrivée à à la maison Perce-neige, l’accueil fut le même que la veille. On se précipite à la porte vitrée d’entrée. On me saute dans les bras, on m’embrasse, on me dit des choses bien gentilles.

C’est tellement bon ce genre d’accueil. J’ai l’impression d’être Jésus ou Les Beatles et la dose d’amour reçue à ce moment là me fait vite oublier la fatigue et les kms parcourus pour les rejoindre.

Après les retrouvailles, il était temps de passer à table.

La plupart des résidents étaient peinturlurés aux couleurs de la France et certains portaient le maillot de l’équipe de Foot. Ils étaient fin prêts à affronter la Belgique. Le meneur de troupe, Jérome (résident très sympathique), les encourageait à faire le célèbre geste en tapant dans les mains de plus en plus vite (rituel que les Français se sont appropriés et qu’ils ont emprunté à l’Islande).

Comme je suis taquin et que je connais l’humour des résidents « Perce-neige », je m’amusais de temps à autre en traversant le réfectoire à crier  « Allez la Belgique » sous les huées de l’assistance.

Le déjeuner se déroulait dans le réfectoire pour ceux qui le voulaient mais aussi en terrasse. Linda m’a pris a main et a absolument tenu que je déjeune face à elle.

Avant cela elle m’a emmené au bout du couloir pour me montrer l’affiche qui annonçait ma venue, avec deux photos de moi, en me disant : « Laurent regarde c’est toi là! »

Linda… Toujours très émouvant de parler avec elle. C’est par et pour elle que la belle aventure Perce-neige a commencé. Ses parents, Odette et Lino, ont créé cette maison de Baracé pour que leur fille soit tout près de la maison familiale. Auparavant Linda était à Sèvres, dans la première maison Perce-neige.

C’est Odette qui a inauguré la maison de Baracé en 1994.

20279-130515221245235-1-000-224x300

La maison est superbe. L’immense parc est tout aussi magnifique, et l’endroit est calme.

A table, Linda me parle de sa maison de famille, de son père, beaucoup de son père, des souvenirs dans la maison avec ses parents, ses frères et soeurs… Et puisque c’est jour de foot, elle me parle encore de son père, me raconte qu’il jouait au football et qu’il adorait ça, me décrit son équipement etc..

Linda était bien jolie ce mardi. Toute de rose vêtue, robe rose et blanche, ongles et montre du même  rose que la robe.

Elle était drôlement contente Linda car cela faisait deux années de suite que je venais un jeudi, et le jeudi elle a toujours des rendez-vous à l’extérieur. Alors pour cette fois-ci elle allait pouvoir assister à l’animation de chansons, et chanter avec nous. Linda adore la musique, comme tous ses amis de la maison Perce-neige.

Je me suis absenté une première fois pendant le repas pour aller saluer Samuel, le chef cuisinier. J’étais présent pour le compte de la société SOGERES (restauration collective établissements de santé) et c’est avec Samuel que nous avions bloqué les dates de Saumur (09/07) et Baracé (10/07).

fullsizeoutput_1c4a

J’ai rencontré un jeune homme chaleureux et très investi dans son rôle. Quelqu’un qui aime son métier et qui se régale de savoir que les résidents vont passer un bon moment en musique. Un grand merci donc à Samuel, j’étais très content de croiser ce chef cuisinier là.

Après le repas j’ai installé mon matériel à l’intérieur sous le regard attentif et impatient de certains résidents comme Michel, Florian, Vincent, Georges ou encore Laurent.

Florian est fraichement arrivé à Baracé. Avant il était à Saumur et faisait équipe avec moi à la pétanque l’an passé. J’étais très heureux de retrouver ce personnage atypique et attachant.

Pendant le repas j’étais assis à côté de Delphine qui n’a pas cessé de me demander de lui jouer du Roch Voisine. J’ai donc commencé par un titre de Marc Lavoine et j’ai aussitôt enchainé avec Hélèneir?t=laurentfoulon-21&l=am2&o=8&a=B0026UF1M4 de Roch Voisine pour le plus grand plaisir de Delphine et de ses amis.

J’ai vite embrayé sur le fameux I Will Surviveir?t=laurentfoulon-21&l=am2&o=8&a=B01ECOX3LM que tout le monde a repris en choeur haut et fort. Pour les chambrer un peu, je glissais de temps à autre dans le texte un peu « Allez les Belges » ou «  Vive la Belgique » et ils réagissaient au quart de tour à travers quelques quolibets ou sifflets à mon encontre. En tout cas on s’est bien marré avec ça.

Puis tout a été très vite. les demandes de chansons fusaient de partout. Michel me demande un Sardou et nous chantons tous La maladie d’amourir?t=laurentfoulon-21&l=am2&o=8&a=B0025HPT7U . Georges veut du Johnny et c’est parti pour  , certains veulent du Claude François, allez hop les Clodettes en place pour Cette année-làir?t=laurentfoulon-21&l=am2&o=8&a=B0024M92SS version Baracé… A ce propos Élodie a été une Clodette surprenante et formidable.

Les Champs-Elyséesir?t=laurentfoulon-21&l=am2&o=8&a=B0026U3N1A et Siffler sur la collineir?t=laurentfoulon-21&l=am2&o=8&a=B003SV5S8C ont fait un tabac.

Je me souvenais que Lucie, adorable résidente, adorait Edith Piaf. Nous avons donc joué et chanté pour et avec elle, Non je ne regrette rienir?t=laurentfoulon-21&l=am2&o=8&a=B009GWT82O et Mon Manege A Moiir?t=laurentfoulon-21&l=am2&o=8&a=B002RVM8H8.

En outre Lucie est une excellente danseuse. Elle a un sens du rythme très développé et prend beaucoup de plaisir à danser.

Je ne citerai pas tout le répertoire joué, mais juste quelques titres marquants. J’ai profité de l’ouverture des portes fenêtres donnant sur la terrasse et le parc pour monter le volume et embarquer tout le monde dans une chenille géante sur La ballade des gens heureuxir?t=laurentfoulon-21&l=am2&o=8&a=B07DS1129B . Nous avons descendu et remonté l’allée sous la terrasse pour revenir à la fin de la chanson dans le réfectoire. Un très beau moment que celui là.

Nous avons chanté Il est où le bonheurir?t=laurentfoulon-21&l=am2&o=8&a=B01BT7UC5K , tous ensemble, regroupés pour n’être qu’un seul choeur (ou coeur). Nous avons conclu avec Que je t’aimeir?t=laurentfoulon-21&l=am2&o=8&a=B019DKP43K et pour l’occasion j’avais grimpé sur une table (je ne peux pas m’en empêcher mais c’est de la faute de mes parents qui me faisaient grimper sur les tables pour chanter en fin de repas  quand j’étais môme.)

Puis les fameux « lalala lalala » de Pour un Flirt suivis de ceux de The Passengerir?t=laurentfoulon-21&l=am2&o=8&a=B0023C4WGQ d’Iggy Pop. Il était temps pour moi de raccrocher la guitare et aller me changer avant de reprendre la route.

Un petit rappel avec « Chez Laurette » chanté par tous avec une certaine émotion.

J’ai conclu avec un énorme « Allez la France » pour les faire bondir de joie et je leur ai mis de la musique(via mon ordi) pour qu’ils se dépensent encore une demi heure pendant que je commençais à ranger mon matériel.

Le volume était très fort, l’ambiance était celle d’une boite de nuit. Florian nous a fait un joli Chippendale et ôtant son T.Shirt sur un déhanché très strip-tease. Michel l’a immédiatement imité. C’était sur Night Feverir?t=laurentfoulon-21&l=am2&o=8&a=B075JTL2M4 des Bee Gees. Quelle rigolade!

J’ai quand même pris 5 minutes pour danser un Zouk avec l’amie Lucie.

Quelques « Kool and the Gang » plus tard, j’ai dû éteindre pour pouvoir finir de plier mes gaules.

Je suis parti assez vite en leur promettant de leur envoyer à tous une photo dédicacée. Je vais faire ça prochainement.

Les référants et encadrants présents ont été au top, comme toujours dans les foyers et notamment chez Perce-Neige.

J’espère de tout coeur ne pas attendre un an pour les revoir. Il faut que l’on combine une mini tournée des établissements aux alentours . Il y a quelques «Perce-neige » dans cette belle région. C’est une idée à creuser.

Encore un grand merci à SOGERES de me permettre d’aller chanter pour des belles personnes comme ça…

Je suis rentré juste à temps pour voir le match de foot. Après la victoire de la France, je pensais à mes amis à Saumur ou Baracé, j’imaginais le bonheur sur leurs visages et la fête qu’ils avaient du faire après. J’étais heureux pour eux même si « Vive les Belges » quand même.

Perce-Neige  : Une belle aventure qui dure. Des maisons magnifiques avec de bonnes ondes dedans et des résidents avec un coeur gros comme ça! Merci Lino, merci Odette et merci à tous ceux qui ont pris le relais.

 

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *