Grosse Fiesta au Foyer Camille Claudel

IMG_2974-300x238

C’était hier à Villepreux, dans cet établissement que j’affectionne particulièrement, le Foyer Camille Claudel.

Je me suis régalé, et j’ai bien l’impression que les résidents aussi.

Pour la troisième année consécutive, par le biais de la « tournée Sherpas », je me suis donc rendu chez les sympathiques résidents du Foyer. Mes passages en 2015 et 2016 m’ayant laissé un agréable souvenir je savais donc la belle ambiance que j’allais y trouver.

14h30, je me gare sur le parking et j’entre par les cuisines car je sais qu’Audrey, la chef cuisinière Sherpas  met un point d’honneur à m’accueillir en personne, je le précise car c’est malheureusement assez rare. Les chefs de cuisine, alors que je viens offrir une animation « de leur part », sont bien peu nombreux à s’intéresser aux animations, quand toutefois ils sont présents.

sherpas-300x73

Peu nombreux sont aussi les établissements qui prennent soin de préparer une affiche annonçant ma venue. Ce n’est pas grand chose mais je sais que les résidents adorent ça. Ils me parlent souvent de l’affiche quand j’arrive : « On t’as vu en photo sur l’affiche, on se souvient de toi Laurent, on est contents de te revoir » .

J’ai installé ma sono dans le réfectoire vers 15h puis je suis allé à la rencontre de mes amis du foyer.

Ils ne manquent pas d’activité au foyer Camille Claudel. Hier, certains jouaient à la pétanque, d’autres faisaient du tir à l’arc, d’autres encore buvaient un coca en ne faisant rien du tout. La journée était belle et chacun en profitait à sa manière.

Que de poignées de mains, d’accolades, d’embrassades entre nous, tant cette immense joie de nous revoir  nous animait.

Je suis toujours très étonné et très ému de constater que les résidents des foyers, médicalisés ou non, se souviennent de mon passage chez eux d’une année sur l’autre. Ils me relatent des faits très précis, des anecdotes, comme si je les avais quittés la veille.

À cette heure-ci certains d’entre eux étaient encore au travail car cet établissement  est en même temps un foyer de vie et un foyer d’hébergement. C’est à dire que certains résidents peuvent travailler (en ESAT), et participer aux activités en soirée et le week end.

image_preview-300x225

Nous avons pris le goûter dehors, quelques gâteaux, boissons sucrées, cafés. Ce qui fût l’occasion pour eux de me demander quelques chansons à leur goût:

Michel Delpech ( Pour un flirt et Wight is Wight précisément ) pour Véronique.

Joe Dassin pour Pascale, Johnny et Mike Brant pour Christophe.

Sardou et Julio pour Alain, Claude François pour Lahoussine.

Lahoussine m’a même demandé du Frédéric François mais je lui ai dit que je ne ferai qu’un François sur les deux, et j’ai donc opté pour Claude. J’ai d’ailleurs craint qu’il me réclame Jean Pierre…

Les deux Christophe m’ont aussi demandé du Christophe, et je leur ai proposé d’ajouter un Christophe… Maé.

Bref, une fois tout ce petit monde rassasié nous nous sommes dirigés vers le réfectoire pour nous installer.

Une fois de plus, au moment de commencer, il y a eu ce moment béni que j’appelle « le calme avant la tempête » que je décris dans mon article du 6 mai dernier lors de mon passage à Baracé chez mes amis de Perce-Neige.

La population du foyer Camille Claudel est très proche de celle des foyers « Perce-Neige », le personnel y travaillant aussi, efficaces, à l’écoute, dynamiques, et aimants.

L’animation :

Une fois la guitare et mon micro-casque branchés, un petit mot pour leur dire combien je suis heureux d’être avec eux, combien je compte sur eux pour se lâcher, leur expliquer, même s’ils le savent, qu’avec moi tout est permis, chanter fort ou pas, taper dans les mains, se lever pour danser, toucher la guitare ou mes bras tant que ça ne m’empêche pas de jouer… La seule chose que je n’ai vraiment pas besoin de leur dire c’est d’être joyeux, car ils le sont, à l’unanimité.

Tout y est passé, les chansons demandées respectées (y compris Julio), les chants à l’unisson, les mains qui tapent…tout.animation-sherpa-300x157

Les vingt  dernières minutes de l’heure prévue, tout le monde était debout, certains se trémoussant en solo, d’autres dansant ensemble, à l’image de Laurent et sa fiancée. Laurent est trisomique, c’est un garçon d’une grande douceur et d’une immense gentillesse.

Cette année Laurent m’a présenté sa fiancée. J’ai remarqué qu’au goûter, lorsqu’un référant lui a demandé ce qu’il voulait il a fait un geste en direction de son amoureuse (qui n’avait pas été servie) pour lui laisser la priorité… Un exemple que beaucoup d’hommes devraient méditer.

Au cours de l’animation, Laurent attribuait toutes les paroles sentimentales ou amoureuses à sa bien aimée qu’il me désignait discrètement de la main, et quand il savait que j’avais compris il embrassait sa dulcinée.

Après une heure de chemises mouillées et de fête collective, ils en demandaient encore, alors je me suis assis sur une table, tout le monde s’est regroupé autour et nous avons continué pendant trente minutes à jouer et chanter tout ce qui nous passait par la tête. Un moment de grâce avec tous ces beaux sourires autour de moi.animation-sherpa-2-300x158

Puis est venu le moment précieux des dédicaces. J’étais venu avec des nouvelles photos pour eux, mais pas assez (à trois près). Je ne m’attendais pas à une telle ferveur.

Après être allé me changer, je suis revenu dans la salle où tout le monde m’attendait patiemment. J’ai pris place à une table et nous avons échangé quelques mots pendant les dédicaces. J’ai entendu de bien jolies choses de leur part, je les garde pour moi comme des cadeaux précieux.

De la part du personnel aussi j’ai entendu de bien jolis mots : « Merci Laurent, ils sont tellement heureux » … Et moi donc? Vous n’imaginez même pas.

J’espère sincèrement revenir au foyer Camille Claudel et ne pas attendre un an pour ça.

J’ai plié le matériel sous les yeux de mes amis résidents qui s’étaient attablés pour dîner, certains à l’intérieur, d’autres en terrasse. Un petit mot pour chacun, des embrassades, des accolades, des sourires, des « merci » , des « à bientôt j’espère » , des « tu viendras pour mon anniversaire? » , des «  bon retour chez toi ».

thumbs_altia4-300x300
entrée du foyer C.Claudel

Merci Daniel, Pascale, Stéphanie, Christophe et Christophe, Lahoussine, Jean, Nordine, Alain, Laurent et autres amis du foyer Camille Claudel à Villepreux.

Villepreux où je dois retourner la semaine prochaine dans un autre foyer, Le Prieuré, en animation d’avant dîner. Repas que je partagerai avec eux.

 



Une réflexion au sujet de « Grosse Fiesta au Foyer Camille Claudel »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *