Retour à Villepreux, au foyer le prieuré

IMG_2066-300x225

Jeudi soir je chantais pour le foyer « le Prieuré » à Villepreux. Dans le cadre de la « tournée Sherpas » dont j’ai longuement parlé dernièrement, j’étais convié pour une animation de 18h à 19h et un repas avec les résidents à la suite de l’animation.

Je devais m’installer vers 17h et comme j’étais un peu en avance j’en ai profité pour aller saluer mes amis du foyer Camille Claudel à quelques centaines de mètres. J’étais chez eux le 10 mai pour une fête mémorable.

http://laurentfoulon.com/2017/05/11/grosse-fiesta-foyer-camille-claudel/

Accueilli par mon copain Laurent dans son unité, puis par Daniel, j’ai fait le tour de toutes les unités pour aller serrer quelques mains. J’ai revu mon ami Christophe, vêtu comme un seigneur (ou comme Mickael Jackson côté cravate), il revenait d’une activité « cirque-danse » et s’était donc habillé pour l’occasion.

Nous avons pris le café ensemble, Laurent m’a présenté à tous les éducateurs qui ne me connaissaient pas, et nous nous sommes quittés car on m’attendait au Prieuré.

Enfin on m’attendait… quelques résidents qui étaient prévenus peut être, parce que si je devais compter sur un affichage… les jours se suivent et ne se ressemblent pas.

J’ai descendu mon matériel dans la salle de réfectoire qui sert de salle d’animation. Pierre m’a offert un café, Christine a fait celle qui ne me reconnaissait pas (la chipie), et Christelle s’est bien marrée de cette plaisanterie dans laquelle je suis rentré les yeux fermés.

Cela fait trois ans que je vais au « prieuré » et les résidents savent parfaitement qui je suis.

Charlot n’était plus sur la porte de la véranda comme l’an passé, d’ailleurs la véranda est en travaux d’agrandissement.

IMG_2069-225x300

Le temps était très orageux et j’étais trempé rien qu’en installant ma sono. Je pensais tranquillement me changer et mettre une de mes plus belles chemises juste avant de chanter. Mais voilà, l’étourdi que je suis avait oublié sa housse de fringues et sa serviette éponge.

J’ai pensé : je vais commencer à chanter « trempé », je vais finir « plus que trempé » , je vais dîner « archi trempé » et repartir liquide. Et demain c’est le rhume assuré.

Les quelques résidents présents pendant mon installation ont donc été témoins de mon désarroi. Parmi eux, Nabil, sympathique garçon qui m’appelle « chouchou » affectueusement.

Une fois ma sono installée et testée, je vois revenir l’ami Nabil avec une chemise en lin et une serviette éponge en me disant : «  Tiens Laurent je crois que ça va t’aller ». La grande classe!

Je le remercie et le préviens que je vais lui pourrir sa chemise car je transpire beaucoup en chantant. Nabil me réplique : « Pas grave, une chemise ça se lave » avec un immense sourire.

Mille merci Nabil, tu m’as évité une bonne crève et surtout d’être mal à l’aise.

Puis les résidents sont descendus à l’heure dite et nous avons pu chanter une heure ensemble.

De très bons éléments dans ce foyer en matière de chant: Henri, Pierre, Christine, Christelle, Aurélie, Nabil, Frédéric, Caroline notamment.

Mes deux amis musiciens, Jean-Simon et Anne ont été chercher leurs guitares et m’ont accompagné.

Frédéric nous a fait un numéro de danse.

Le répertoire était « à la demande » dans la mesure de mes possibilités. Nous avons donc eu : Marc Lavoine, Johnny, Claude François, Joe Dassin, Roch Voisine, J.J. Goldman (4 ou 5 fois), Michel Delpech, Michel Fugain, Pierre Perret, Gérard Lenorman, Richard Anthony Christophe Maé… entre autres. Même un peu de Gipsy King et de Compagnie Créole.

Bref tout était bien festif et joyeux.

Je vais quand même mettre un léger bémol. Les autres foyers où j’ai l’habitude de chanter, comme le Foyer J. Faveris, Le FAM l’Essor où j’étais la veille, le foyer C.Claudel (proche voisin) et tant d’autres tout comme le foyer « le prieuré » les années précédentes, m’ont habitué à un personnel soignant beaucoup plus participant et joyeux. C’est très motivant pour les résidents. Les jours se suivent et ne se ressemblent pas disais-je?

Je salue le sympathique Mourad, veilleur de nuit soignant pour son regard bienveillant.

Aucune photo n’a été prise… c’est bien dommage.

Après l’animation je suis donc resté dîner avec les résidents. Beaucoup souhaitaient ma présence à leur table, alors j’ai opté pour celui qui m’a demandé en premier, Pierre. j’étais donc assis près de Pierre, Michel, Henri, Frédéric, Caroline et Murielle.

Nous avons bien mangé et bien bavardé. Ils m’ont raconté ce qu’ils faisaient, m’ont parlé de leurs emplois, car le Prieuré est un foyer d’hébergement donc tous les résidents travaillent en ESAT ( Etablissement et Service d’Aide par le Travail). C’est aussi pour cette raison que nous avons fait cette animation le soir et non pas l’après midi.

Après le repas, l’incontournable séance de dédicaces de photos pour ceux qui le voulaient. Nabil a eu deux photos, une « comme les autres »  et la deuxième « spéciale dédicace chemise ». Nabil mon sauveur…

Nous nous sommes donnés rendez-vous dans un an, si toutefois « Sherpas » me reconduit en 2018, ce que j’espère sincèrement.

prieure1
Foyer le prieuré

Je suis reparti de nuit sous la pluie, et pendant les 75 km de parcours pour rentrer chez moi, je repensais à leurs rires, leurs voix, leurs sourires… Ma plus belle récompense pour le beau métier que j’ai la chance de faire est d’avoir leurs voix et leurs yeux qui brillent comme bagages sur ma route.

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *