Les 60 ans d’Irène à Noisy le Grand

homepromo_big60s

Irène et Didier sont tous deux membres du T.C. Bry sur Marne,  sympathique club où j’ai le plaisir de taper la balle.

Lors de la dernière soirée Beaujolais organisée au club, Didier m’a demandé si je pouvais être dispo le 27 janvier 2018 pour animer l’anniversaire surprise de sa bien aimée, Irène.

Fête du Beaujolais au T.C. Bry sur Marne

J’ai accepté avec plaisir, nous avons bloqué la date ensemble et c’est ainsi que samedi dernier je me suis retrouvé à Noisy le Grand, au restaurant « Le Marrakech », pour célébrer les soixante ans d’Irène.

Mon ami Laurent Loulier était des nôtres, et quand Laurent est là, son piano n’est jamais loin de lui…

Le petit salon privatisé, à l’étage du restaurant accueillait donc pour l’occasion 35 personnes. Nous étions  un peu serrés, ce qui facilitait une ambiance tout de suite chaleureuse. Et c’est pour cette raison que nous avions convenu d’une animation sans sonorisation.

fullsizeoutput_12c9-300x225

Mister Loulier avait quand même branché son clavier sur une petite enceinte en me promettant de ne pas trop monter le volume car personnellement j’avais ma guitare en bandoulière et n’était absolument pas sonorisé. J’avais donc intérêt à être en voix ce jour là.

fullsizeoutput_1929-300x300

Et malgré la prestation en EHPAD de l’après midi, j’étais plutôt en forme vocalement, même si la soirée a duré assez longtemps…

Quelques membres du club de tennis étaient présents, dont les prestigieux «président et vice-présidente », Gérard et Françoise , tous deux accompagnés de leur moitié aimante et aimée , Martine et Gilles.

Le thème de la soirée était : les années 60 !

main-qimg-3a90f7b8a5e349b336ae5558b1f06e05-c

Nous avons donc essayé de ne pas trop déborder sur les années 70, quoi que c’est parfois tentant.

Au programme : Beaucoup de Beatles, vraiment beaucoup! Aussi bien juste au piano par les soins de Laurent, que guitare-voix-piano : Nowhere Manir?t=laurentfoulon-21&l=am2&o=8&a=B0191YH1HK , And I Love Herir?t=laurentfoulon-21&l=am2&o=8&a=B0191YGM4Iir?t=laurentfoulon-21&l=am2&o=8&a=B0191YM53UAcross The Universeir?t=laurentfoulon-21&l=am2&o=8&a=B0191YM53U, ou encore
Hey Judeir?t=laurentfoulon-21&l=am2&o=8&a=B01922ZJDO

7631079988_double-albums-rouge-et-bleu-300x187
ir?t=laurentfoulon-21&l=am2&o=8&a=B003YNFYCOPas mal de chansons Françaises aussi, pour que tout le monde chante. Nous avons commencé par Johnny, incontournable, surtout ce soir là, belle occasion de lui rendre hommage : Le pénitencier, L’idole des jeunes…

J’avais amené quelques textes pour les convives. Dans ces cas là, je distribue les paroles et j’accompagne. Je donne juste le départ et ils se débrouillent. Et samedi ils se sont très bien débrouillés. Mieux que ça encore.

Et les années 60 en France c’est surtout ça :

salut-les-copains-300x199

Ils ont chanté seuls : Tous les garçons et les fillesir?t=laurentfoulon-21&l=am2&o=8&a=B00AH5U5XA et Alineir?t=laurentfoulon-21&l=am2&o=8&a=B01M59PTH1

Nous n’avons pas oublié Hervé Vilard (Capri c’est finiir?t=laurentfoulon-21&l=am2&o=8&a=B0025ILSME) ni Richard Anthony (Et j’entends siffler le trainir?t=laurentfoulon-21&l=am2&o=8&a=B00AXR3SF4)

Nous nous sommes quand même permis deux entorses à la règle des années 60. Je leur ai distribué            Si maman siir?t=laurentfoulon-21&l=am2&o=8&a=B009T3UBBM qu’ils ont chanté avec beaucoup de coeur, et Résisteir?t=laurentfoulon-21&l=am2&o=8&a=B008LQAWDA dont l’interprétation était remarquable. Jeunes et moins jeunes ont chanté cet hommage à France Gall avec enthousiasme.

Bien sûr les titres de Michel Delpech étaient aussi à l’honneur, avec notamment Chez Laurette ( 1964) Wight is Wight (1969) , et tant qu’on y était « Quand j’étais chanteur » (1976) même si on sortait du thème.

q?_encoding=UTF8&MarketPlace=FR&ASIN=B000S0YKT4&ServiceVersion=20070822&ID=AsinImage&WS=1&Format=_SL250_&tag=laurentfoulon-21ir?t=laurentfoulon-21&l=am2&o=8&a=B000S0YKT4Un Claude François des années 70 mais qui parle de l’année 62, comme prétexte à une chorégraphie bien déstructurée… bravo les filles!

Les playboysir?t=laurentfoulon-21&l=am2&o=8&a=B006JTEKO8 de Jacques Dutronc, tube des années 60, dont les choeurs endiablés de l’assistance et la chorégraphie improvisée de Françoise et Irène a régalé le joyeux public…

Et puis L’école est finieir?t=laurentfoulon-21&l=am2&o=8&a=B01M59PTI5 et La poupée qui fait nonir?t=laurentfoulon-21&l=am2&o=8&a=B0070USJGU  dont l’enthousiasme des choristes du soir a fait trembler les murs et la semoule du restaurant Marocain.

fullsizeoutput_12c6-300x225

Une danseuse Orientale est venue en fin de couscous faire une démonstration et donner un cours à certains volontaires. Didier était de ceux là, et j’avoue qu’il en a impressionné plus d’un… Personnellement il m’a fait penser à Jean Rochefort dans « Le mari de la coiffeuse » de Patrice Leconte.

Juste après, Laurent s’est remis au piano pour quelques « Beatlesseries » , jusqu’à ce qu’Eric, sympathique invité de la soirée prenne sa place quelques minutes pour nous offrir un blues.

Plus tard, Eric se remettra au piano pour m’accompagner sur Toute la musique que j’aimeir?t=laurentfoulon-21&l=am2&o=8&a=B076DMXWDP.

fullsizeoutput_1939-300x225

Nous avons fini assez tard, tout le monde avait l’air heureux de cette soirée, Irène la première. Je me souviendrai longtemps de sa tête, surprise et émue, quand elle est entrée dans la salle…

Bon Anniversaire Irène et Bravo à tous pour la participation active!

IMG_9009-300x225
Irène, à droite, en noir

 

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *