Les ateliers chansons « mémoire » à St Michel sur Orge

acoustic-guitar-1851512_960_720-300x200

Premier atelier chansons « mémoire » à la résidence Les Grouettes à St Michel sur orge aujourd’hui, et je crois bien que c’était réussi.

Pour la petite histoire, quand elle a su que la résidence Verdi de Mandres ne prolongeait pas mes ateliers, Marie, l’animatrice des Grouettes, a aussitôt sauté sur son téléphone pour me demander si elle pouvait récupérer le créneau abandonné par « Verdi ».

Joli réflexe qui prouve qu’elle est à l’affut de ce qui peut être bénéfique pour « ses » résidents, et montre une fois de plus son grand professionnalisme.

Résultat des courses, nous nous engageons, « les grouettes » et moi pour une année d’ateliers aux sein de la résidence , à raison de deux lundi par mois. Quand on ajoute les anniversaires et autres repas animés (Noël par exemple), les résidents vont me voir souvent et c’est une bonne nouvelle car je les aime beaucoup.

Donc hier, lundi 8 octobre, je débarque vers 14h à St Michel sur Orge. Claudine et Marie, les animatrices « maison »,  m’accueillent chaleureusement comme d’habitude. Elles ont pris soin de dresser une petite liste de participants à cet atelier, à savoir ceux qui souffrent de troubles de la mémoire en priorité.

10043

Un petit groupe d’une dizaine de personnes est ainsi constitué. Les animatrices ont aussi invité quelques résidents en grande souffrance pour que cet atelier soit pour eux un moment de détente et de bien être. Elles ont tout compris. Ça commence bien.

Nous avons un endroit au calme, dans un coin de l’immense réfectoire. A ce propos, j’en profite pour remercier les femmes de service qui ont accepté de bien vouloir décaler l’heure du ménage dans le réfectoire pour que nous soyons tranquilles.

Sont présents autour de notre table de chanteurs : Monique, Alain, Annie, Hélène, Huguette, Germaine, Simone, Etiennette, Lucie et Georgette.

Marie reste avec nous pour accompagner les résidents dans leurs activités et Cricri, illustre bénévole des grouettes, se joint à nous également.

Françoise et Carine viennent discrètement  en milieu d’atelier nous faire un coucou sans nous perturber une seule seconde… La classe! Merci!

tudier-avec-musique

Je ne détaillerai pas trop ici le répertoire du jour car ça n’a pas grand intérêt.

Les chansons étaient plus ou moins récentes et ils ont tous participé au delà de mes espérances.

Quelques séances dynamiques de « tapages dans les mains ou sur la table » sont venues ponctuer cet atelier, en rythme s’il vous plait (ce qui est rare). C’était très touchant de les voir taper sur la table, même pour certaines du bout des doigts…

Quelques quizz improvisés pour tester leur rapidité de mémoire. Là encore j’étais étonné des résultats. Monique gagne haut la main le quizz du jour mais, Annie, Hélène, Germaine, Alain et Etiennette n’étaient pas en reste.

Quelques larmes dans les yeux d’une résidente sur certaines chansons..Se laisser aller à ses émotions sans retenue est étroitement  lié aux ateliers chansons, c’est normal, ça fait partie du jeu.

Quelques rires également autour de notre table. Une chanson en Capverdien, Sodadeir?t=laurentfoulon-21&l=am2&o=8&a=B07CRKTCHR, dont ils ont spontanément repris le simple mot du refrain en chœurs, et une chanson nouvelle pour eux :  J’en veux encoreir?t=laurentfoulon-21&l=am2&o=8&a=B0049S4WSK de Line Renaud que j’ai eu le plaisir de composer en 2009 sur un texte de Michel Mallory.

J’étais là aussi « scotché »   de les voir adopter cette chanson aussi rapidement. Nous la chanterons désormais à chaque atelier, ainsi ils apprendront une chanson nouvelle et nous travaillerons par ce biais la mémoire mélodique récente.

q?_encoding=UTF8&MarketPlace=FR&ASIN=B0049S4WSK&ServiceVersion=20070822&ID=AsinImage&WS=1&Format=_SL250_&tag=laurentfoulon-21ir?t=laurentfoulon-21&l=am2&o=8&a=B0049S4WSKA la fin de la séance je leur ai dis qu’ils pouvaient vraiment être fiers de ce qu’ils sont capables de faire et d’y penser tout le reste de la journée, comme une victoire !

Ils étaient plus calmes, plus détendus, plus souriants et c’est peut être en ça que ces ateliers « chansons populaires » ont quelque chose de thérapeutique. Oublier ses misères, ses douleurs, ses états d’âme, le temps de quelques chansons…

Ils semblaient tous ravis de ce moment entre nous, même Cricri (bénévole renommée citée plus haut) m’a dit que ça lui avait fait un bien fou.

La prochaine fois, dans 15 jours, et ce sera le cas une fois sur deux, on prend le même groupe, on agrandi un peu le cercle en invitant certains résidents en souffrance et deux ou trois autres qui regrettaient de ne pas être des nôtres hier.

Un immense bravo à tout le groupe ! Vous avez été formidables. Un grand merci à Marie pour la confiance accordée. je crois que ces ateliers vont être top!

 

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *