Les ateliers chansons à Mandres les Roses

acoustic-guitar-1851512_960_720-300x200

Atelier chansons un peu particulier aujourd’hui à la résidence Verdi de Mandres les roses.

Il était convenu que je vienne pour un atelier « musicothérapie » au sein de l’U.V.P. (Unité de Vie Protégée), comme tous les 15 jours dans cette résidence.

Quand je suis arrivé, les animatrices, Charlotte et Carole, m’ont expliqué que les ascenseurs étaient encore en panne dans l’établissement, que ça durait, et qu’à cause de ça les résidents sont un peu coincés dans leurs étages, et leurs unités respectives demeurent leur seul lieu de vie.

Les moins valides n’ont pas accès aux salles communes (au RDC) et ne peuvent pas se mélanger pour des activités.

Elles m’ont donc demandé d’écourter mon atelier à l’unité protégée (où ils n’étaient que 7), et de me promener dans les autres unités, guitare en bandoulière, pour amener un peu d’animation dans les étages…

J’ai adoré faire ça!

J’ai donc consacré 25 min à l’UVP et ensuite une vingtaine de minutes environ à chaque étage.

Après avoir traversé le hall en grattant 4 accords pour les personnes présentes (personnel d’accueil et visiteurs), j’ai retrouvé les résidents de l’unité protégée pour un joli moment en douceur entre nous. Madeleine, Marie , Hubert, Gilbert, Gaëlle, Anna et Jacqueline affichaient le plus beau des sourires sur leurs doux visages,ils ont fredonné quelques mélodies avec moi, et leurs yeux souvent « ailleurs » ne n’ont pas quitté les miens. J’étais très ému d’être spectateur de cela, notamment quand Hubert et Jacqueline se sont mis a chanter…

Anna est restée très calme et très concentrée pendant 25 min, ce qui est rare à en croire les soignantes.

Madeleine me disaient des jolies choses quand je chantais tout près d’elle… J’ai beaucoup aimé ce « demi atelier ». Merci à la personne soignante présente pour sa discrétion et son respect pour mon travail.

Mais le « ménestrel des EHPAD »  que je suis était attendu dans les étages.

Le-menestrel

Certes je ne porte ni « hauts de chausses » ni « poulaines » et ma « Mandore » n’est qu’une guitare folk mais le principe est le même. Déambuler dans la résidence et passer un peu de temps avec chacun le temps de quelques chansons. Du bonheur pour tous aujourd’hui!

Certaines soignantes avaient l’air ravies de cette animation ambulante, et ont même participé. La stagiaire Maeva au 3 ème étage, le stagiaire Lucius au 1er sont des jeunes formidables avec un bel état d’esprit. Bravo!

J’ai même vu deux petites « malignes » plus valides que les autres et capables de prendre l’escalier, me suivre du 2ème au 3 ème. Et quand je suis redescendu au premier pour la dernière animation, j’ai vu leurs bouilles apparaître à la porte, genre « euh…on peut venir? » … J’ai éclaté de rire! Mon copain Gérard a fait pareil, trois animations en une! Il aurait tort de s’en priver.

Enfin j’étais vraiment content de cette expérience, cet exercice de « Troubadour des escaliers ». Alors forcément pour nous mettre dans l’ambiance, nous avons à chaque étage chanté «Aux marches du palais ».

A renouveler!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *