Belle ambiance au coeur du Vaucluse

 

fullsizeoutput_2951-225x300

Mercredi 20 mars, les résidents de l’EHPAD Biscarrat Bombanel à Jonquières (84) m’attendaient, tout sourire et bonne humeur.

La veille j’étais à Vaison la romaine et donc pas loin pour venir assurer cette prestation. En fait, j’accepte les déplacements dans la région quand je peux grouper plusieurs dates, comme ça tout le monde s’y retrouve.

Ce mercredi, changement de décor : On quitte l’impressionnant Mont Ventoux pour découvrir les non moins impressionnantes Dentelles de Montmirail

dentelles-montmirail-3012_w600-300x225

Depuis Vaison , on prend la direction d’Orange, on passe le sublime village de Séguret, où l’ami Remy tient le restaurant le plus sympathique de la région (côté terrasse).  Une copieuse salade et/ou une andouillette arrosées d’un coup de Mourchon rosé sur une terrasse avec une vue à couper le souffle, un limoncello et une addition abordable et vous êtes prêts à affronter une bonne sieste à l’ombre.

phpThumb_generated_thumbnail-300x200
Si vous passez par Séguret, allez vous régaler chez Rémy, côté terrasse.

Mais ce jour là pas le temps de m’arrêter saluer l’ami Rémy. je trace tout droit, je laisse le joli  village de Sablet sur ma gauche, puis un peu plus loin je tourne dans le chemin des chariots et 5 km plus loin j’embraye sur le chemin des chèvres (ça ne s’invente pas). Et là je suis enfin à quelques encablures de Jonquières.

jonquiere1-300x195
une rue typique de Jonquières

J’arrive devant l’EHPAD Biscarrat Bombanel flambant neuf où Marie, l’animatrice de la maison m’attend. Quand elle descend me chercher devant la grille, je sens que je suis attendu et que l’accueil que les résidents et le personnel me réservent va être très chaleureux. Les établissements du Vaucluse ont ceci de particulier, c’est qu’ils m’accueillent avec une immense joie et beaucoup de sincérité.

8528-photo-projet-2-300x143

Marie m’offre un café, je me change, et je retrouve, installés dans la grande pièce du premier étage, quelques visages que je n’avais pas oubliés (depuis juin 2017, voir ci-dessous), et quelques nouvelles têtes blanches souriantes.

Belles animations Vauclusiennes

Après avoir salué (et essayé de me rappeler de leurs prénoms) ceux que je connaissais, j’ai sorti la guitare et nous avons commencé cette animation chantante d’une heure  très dynamique et sympathique.

J’avais repéré une dame Espagnole, accompagnée de sa fille. Je lui ai donc promis d’essayer de chanter dans sa langue  avec elle. Nous avons donc interprété Besame Mucho ir?t=laurentfoulon-21&l=am2&o=8&a=B0025A36CWensemble.

fullsizeoutput_295c-300x300

Sa voisine de chaise, Portugaise, a aussi eu « sa chanson dans sa  langue maternelle » . Je mets des guillemets car le portugais et moi ça fait deux, même si je fais des efforts.

Du coup, la sympathique Danielle (italienne) ne voulait pas être en reste. Là c’est plus simple pour moi car j’aime vraiment les chansons italiennes et je me débrouille pas trop mal. Donc, L’italianoir?t=laurentfoulon-21&l=am2&o=8&a=B00WRXHOAC de Toto Cutugno nous a permis d’embrayer sur toutes les adaptations françaises pour Joe Dassin  et Hervé Vilard de succès Italiens , ceux notamment de Toto Cutugno :  Nousir?t=laurentfoulon-21&l=am2&o=8&a=B0025IJ54C, Méditerranéenneir?t=laurentfoulon-21&l=am2&o=8&a=B0025IK2MG , Reviensir?t=laurentfoulon-21&l=am2&o=8&a=B0025IDW1Y, L’été indienir?t=laurentfoulon-21&l=am2&o=8&a=B0026U39S2, Et si tu n’existais pasir?t=laurentfoulon-21&l=am2&o=8&a=B0026U3BLW .

Ensuite, Marie , l’animatrice de la maison, m’avait dit que parfois ils écoutaient du Marc Lavoine. j’ai donc testé Elle a les yeux revolverir?t=laurentfoulon-21&l=am2&o=8&a=B0025MHBYY que tout le monde a pu reprendre en choeur, résidents mais aussi soignantes (nombreuses ce mercredi et très sympas).

fullsizeoutput_295d-298x300

J’aime bien cet endroit. Les aides soignantes, femmes de service, infirmières, stagiaires, services civiques, tout le monde est présent pendant l’animation et tout le monde chante avec tout le monde. Cela fait partie aussi de la bien traitante des anciens et je ne leur dirais jamais assez merci et bravo!

Côté soignantes, animatrice et autres services civiques, justement, 6 d’entre elles ont participé aux Clodettes du jour, avec comme challenge, de faire mieux que celles de juin 2018.

Un grand merci aux nombreuses et courageuses Clodettes improvisées : Marie, Fatima, Bahya, Laurie, Danielle et Corinne.

Cette chanson de Claude François – Cette année-làir?t=laurentfoulon-21&l=am2&o=8&a=B0024M92SS – m’a permis de repérer les prochaines « volontaires » des chorégraphies à venir (celles qui n’ont pas encore participé), c’est à dire en juin prochain, car la bonne nouvelle est que je reviens bientôt.

Coté répertoire, nous avons chanté un peu de tout. J’ai oublié Johnny mais j’ai promis à Eric (résident) que la prochaine fois j’en chanterai deux pour lui.

Yvette, petite dame, pétillante, cultivée, et dotée d’un sourire comme il est rare de croiser, m’a demandé une chanson de Charles Aznavour. L’assistance a donc repris en choeur le refrain de Emmenez-moiir?t=laurentfoulon-21&l=am2&o=8&a=B00EVLUU3Q tandis qu’Yvette chantait même les couplets, ce qui n’est pas facile croyez moi.

fullsizeoutput_2948-238x300

A la fin de l’animation , la même Yvette m’a parlé d’Yves Montand, alors j’ai chanté Trois petites notes de musiqueir?t=laurentfoulon-21&l=am2&o=8&a=B004A0N9IQ, juste pour elle, à ses côtés. C’était un bien joli moment entre nous dont tout le monde pouvait quand même profiter.

Ma copine de l’an dernier, Marie, avait pour l’occasion mis son joli chapeau , et elle était hyper contente de faire une photo rien qu’avec moi, rien que pour elle. La souriante Marie.

fullsizeoutput_2952-264x300

Une dame très sympathique et bien souriante aussi s’appelle Éole… ce n’est pas banal comme prénom, et cette personne là ne l’est pas non plus. Elle chante, elle rigole, elle est cultivée et a répondu à tous les quiz  du jour. Bravo Éole.

Cette résidence fleure bon la douceur de vivre, un peu comme la résidence Pommerol où j’étais la veille. On sent, parce que ces choses là sont palpables,  le personnel très proche des résidents , et beaucoup d’amour distillé au sein de cet EHPAD ultra moderne et franchement joli.

A la fin de ma prestation, une infirmière du rez de chaussée (qui avait passé dix minutes avec nous au premier) est remontée pour me saluer, me féliciter et me dire qu’elle avait  aimé voir les résidents s’éclater, elle a vu des sourires qu’elle ne voit que trop rarement sur certains visages, et des yeux écarquillés de bonheur »(sic). Evidemment ces mots là m’ont particulièrement touché. Merci.

Le peu de familles présentes étaient vraiment très sympas et ont largement participé, je les remercie.

Prochaine étape, en juin prochain, avec peut être une animation sur la jolie terrasse en rez de jardin, nous verrons.

En attendant , j’étais ravi de revenir à Jonquières, au coeur de la maison Biscarrat Bombanel.

https://www.facebook.com/residents.dejonquieres.7

Je suis reparti par la même route touristique :  Sablet, Séguret, Roaix, Vaison. Pas de quoi se plaindre quand même !

 

 

2 réflexions au sujet de « Belle ambiance au coeur du Vaucluse »

  1. Bonjour Laurent, c’est l’infirmière du rez-de-chaussée 😉 ce jour-là vous m’avez régalé j’étais contente de voir les résidents heureux. Aujourd’hui en regardant les photos vous m’avez fait pleuré. Un objectif malicieux m’a croqué aux côtés d’Yvette la photo est magique et très émouvante. Merci encore et à très vite. Christine.

    1. Oui Christine , en effet je vous ai repérée aux côtés d’Yvette qui semble très joyeuse sur cette photo. C’est bon de voir des soignants aussi proches des résidents, ce n’est pas que ce soit rare mais tout de même à ce point…
      restez telle que vous êtes. Les résidents ont besoin de gens comme vous. rendez-vous en juin . Bien amicalement. Laurent

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *