Les anniversaires à St Maur

Unknown-1

Cela faisait un bout de temps (février) que je n’étais pas allé rendre visite à mes camarades des « jardins de neptune » à St Maur. Ce samedi 27 juillet je me rendais donc dans cet établissement faisant partie du groupe Korian avec plaisir.

Charlotte, l’animatrice de la maison, que je connais depuis fort longtemps puisqu’elle était auparavant à la résidence Verdi de Mandres les roses où j’ai beaucoup oeuvré tant que Charlotte y était et s’arrangeait pour me prolonger mon contrat tous les semestres (anniversaires et ateliers chansons au sein de l’unité protégée) pour le bien être des résidents, m’ accueilli chaleureusement.

Charlotte sait ce qu’est la bien traitance, en plus d’être une formidable animatrice. Elle quitte la maison Korian pour des raisons que je comprends et je suis certain qu’on se retrouvera ailleurs dans le futur.

Normalement je dois y retourner le 28 septembre et par la suite ce sera selon les bonnes volontés de la nouvelle animatrice et/ou de la direction. Les résidents sont demandeurs mais bon…

J’ai retrouvé le tacot dans le jardin, l’aquarium dans le salon, et les sympathiques résidents impatients de faire la fête.

FullSizeRender_1-300x196

J’ai retrouvé Didier (résident) et Jeanne son épouse, Denise (résidente) et sa sympathique fille, Suzanne, Thérèse et tant d’autres avec bonheur.

Seule Michèle manquait à l’appel… Elle nous a quitté (contre toute attente) dernièrement et je dois avouer que mes pensées ont été vers elle pendant l’animation, notamment en chantant les chansons d’Edith Piaf qu’elle demandait à chacune de mes visites.

Il y a quelques hommes aux jardins de Neptune. Tous sympas !

Un d’entre eux dont j’ignore le prénom a été particulièrement mis en vedette ce jour là, pour plein de raisons mais surtout parce qu’il a une belle culture musicale. Quand j’ai joué la petite bill, il m’a aussitôt dit : «  c’est Souchon qui chantait ça » . Du coup un petit medley pour rendre hommage à cet auteur magique avec : S’asseoir par terre, Allo Maman Boboir?t=laurentfoul04-21&l=am2&o=8&a=B0038VQJWQ , Foule sentimentaleir?t=laurentfoul04-21&l=am2&o=8&a=B002535OZ6 et Derrière les motsir?t=laurentfoul04-21&l=am2&o=8&a=B00O0FTK8O.

q?_encoding=UTF8&MarketPlace=FR&ASIN=B001U2MYG0&ServiceVersion=20070822&ID=AsinImage&WS=1&Format=_SL250_&tag=laurentfoul04-21ir?t=laurentfoul04-21&l=am2&o=8&a=B001U2MYG0J’ai découvert des nouveaux visages comme celui de Josiane qui m’a servi de prompteur tellement elle connait tout par coeur.

Et toujours ce tacot qui ne semble plus vouloir sortir de là….Il est bien. C’est sa maison de retraite.

FullSizeRender_2-225x300

Quelques familles présentes également, comme c’est souvent le cas le samedi, et je dois avouer que j’aime vraiment quand les résidents chantent en famille.

A l’image d’une résidente qui était entourée de ses petits enfants, trois jeunes adorables, deux filles et un garçon, qui ont chanté avec elle puis l’ont emmenée faire une ballade car elle ne tient pas en place.

Quand ces jeunes là ont chanté des chansons d’Alain Souchon et semblaient les connaitre  par coeur  (foule sentimentale notamment) je les ai félicité et leur ai dit ma surprise par rapport à leurs connaissances. L’une des filles m’a répondu avec le sourire : « Ce n’est pas parce qu’on est jeune qu’on doit être inculte ». Bien joué!

Je dis bravo . Bravo pour cette réponse et bravo pour votre belle attitude ! Des jeunes qui viennent me demander de chanter « étoile des neiges » car c’était la chanson fétiche de leur grand mère et qui la chantent avec bonheur pour faire briller les yeux de leur mamie chérie encore une fois, une de plus, peut être pour replonger le temps d’une chanson dans les délices d’être le « petit enfant » d’une belle personne.

J’étais heureux de les voir ainsi. Heureux pour eux et heureux pour les autres, et aussi juste pour moi, car leur amour familial palpable nous a tous fait du bien!

fullsizeoutput_1bd2-300x188
ceci est affiché sur un des murs de la salle où nous chantons ensemble

Ce samedi j’ai eu des Clodettes , mélange de Familles, amies visiteuses et soignantes. Elles ont fait un tabac sur Cette année-làir?t=laurentfoul04-21&l=am2&o=8&a=B0024M92SS de Claude François. Merci à toutes!

Une femme d’origine marocaine dont j’ignore le prénom était accompagnée de sa fille. Toutes deux m’ont scotchées! La première parce qu’elle ne m’a pas lâché de ses yeux écarquillés de joie, la seconde pour la fusion avec sa maman, l’amour porté, et parce qu’elle a fait la Clodette pour faire plaisir à sa mère…bouleversant.

Des chansons inédites mais aussi des « très connues » , mais pas trop anciennes; des très anciennes mais moins connues, des quiz, des rires, des fous rires, de la bonne humeur, de l’amour, des gens heureux.

Jeanne (épouse de Didier) m’a d’ailleurs réclamé La ballade des gens heureuxir?t=laurentfoul04-21&l=am2&o=8&a=B07DS1129B. Nous l’avons chanté tous ensemble et ensuite nous avons célébré les anniversaires.

fullsizeoutput_28b8-300x217
Jeanne et Didier

Parmi les « anniversairés » du jour, seul Jean était présent. C’est donc lui qui a soufflé les bougies disposées sur le gâteau.

Tout le monde a chanté  « ce n’est qu’un au revoir » pour Charlotte, l’infatigable animatrice tant aimée des résidents… Puis nous nous sommes quittés en nous donnant rendez-vous le dernier samedi de septembre où je retrouverai tout ce joli monde avec joie.

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *